Chargement sec

Chargement
sec

Chargement

Les déchets solides municipaux solides sont chargés dans le digesteur discontinu de type garage par des chargeurs frontaux ou des camions. La fermentation se produit sans ajout de substrats frais. Ce processus est répété régulièrement.

Percolation

Après chargement des substrats, les portes du digesteur sont fermées hermétiquement. La biomasse à l'intérieur est irriguée à travers des buses avec de la liquide contenant des bactéries anaérobies. Le biogaz est collecté et pompé dans un gazomètre.

Chauffage

Les substrats sont chauffés par des tuyaux montés dans les parois et le fond du digesteur.

Digestion

Les bactéries anaérobies digèrent les substrats, produisant du biogaz.

Accumulation de percolât

Le percolât usagé est collecté dans une fosse et il est vidé par une pompe.

Retour du percolât

Le percolât vidé de la fosse s'accumule dans le réservoir de percolât.

Conditionnement du biogaz

Le biogaz est collecté dans le gazomètre en haut du réservoir de percolation. Le biogaz est ensuite séché dans le refroidisseur et mis sous pression par un compresseur à gaz.

Désulfuration

Le soufre est éliminé au moyen d'un filtre à charbon actif. Le biogaz épuré est pompé pour être brûlé dans le cogénérateur.

prev slide
next slide
01
Chargement
02
Percolation
03
Chauffage
04
Digestion
05
Accumulation de percolât
06
Retour du percolât
07
Conditionnement du biogaz
08
Désulfuration
09

Description de la technologie

Proprement dite, aucune technologie n'est sèche. La fermentation nécessite toujours de l'humidité. La méthode est dite « sèche » par rapport à d'autres technologies car le substrat n'est pas propulsé par les pompes et n'est pas mélangé par des mélangeurs.

Le digesteur représente un caisson en béton armé de type garage. En règle générale, le substrat se déplace à l'aide des pompes ou à l’aide des mélangeurs.

Dans la méthode sèche on n’utilise pas de mélangeurs, et la biomasse reste au même endroit. Par contre elle est irriguée au percolât qui s'infiltre à travers la biomasse. Ensuite il s'accumule et il est pompé dans le réservoir de percolât. Les tuyaux de chauffage sont montés sur les parois et sur le fond du digesteur.

La technologie se caractérise par une faible consommation d'énergie et de faibles coûts de maintenance.

En plus de la porte de garage et du système de percolation, il n'y a pratiquement pas d'autre équipement que les mélangeurs, les pompes et les chargeurs.

Le système est excellent pour traiter les déchets solides municipaux (DSM) qui contiennent une grande quantité d'inclusions telles que le métal, le plastique, le papier. Ces inclusions entraînent des fréquentes pannes d'équipement dans tout autre type de technologie de biogaz. Et au contraire, ces inclusions permettent au percolât de s'écouler à travers les déchets et c’est une condition nécessaire pour le bon fonctionnement. Seulement un pré-tri brut (ou aucun tri) est requis dans ce cas – là.

Dans les autres technologies de biogaz, un module coûteux de tri et de compactage des déchets est nécessaire pour éviter l’endommagement possible du mélangeur et de la pompe.

Caractéristiques distinctives :

  • le digesteur de type garage,
  • pas de mélangeurs ni de pompes,
  • le fonctionnement discontinu (périodique) sans ajout quotidien de substrats frais,
  • le chauffage par des tuyaux à l'intérieur des murs et à l'intérieur du digesteur,
  • l'élimination du soufre par des filtres à charbon actif,
  • le refroidissement du gaz dans un refroidisseur,
  • faible consommation d'énergie jusqu'à seulement 3% de la production,
  • faibles coûts de maintenance. Il n'y a rien à casser.
de 800 kW à 10 MW
Puissance électrique

Substrats appropriés :

  • déchets solides municipaux,
  • fumier avec de la paille.

Vous cherchez une solution pour votre entreprise ?

Formulaire de contact

Veuillez remplir le formulaire et nous vous recontacterons

* Champs obligatoires