Unités de méthanisation pour les distilleries

Unités de méthanisation pour les distilleries

Les distilleries produisent des déchets solides et des eaux usées de distillerie. Les drêches et la vinasse sont des matières premières précieuses pour le biogaz et la production d'électricité.

thumbnail-image-72194

Biogaz contre les aliments secs

Les distilleries de grain et d'éthanol fonctionnent avec des céréales ou avec de la mélasse. Dans les distilleries de grain, la vinasse est éliminée par l'une des trois façons: le rejet dans les champs de filtration, la production de grains de distillerie sèche (DDGS - drêches de distillerie avec solubles) et la production de biogaz.

Les rejets sur les champs de filtration selon les normes environnementales deviennent un problème croissant pour la communauté locale et l'entreprise elle-même. Cette méthode d'élimination est abandonnée au profit des deux autres.

L'équipement pour la production de DDGS est moins cher que l'équipement pour la production de biogaz. Cependant, après la décantation et le séchage, le filtrat est rejeté dans les champs de filtration ou dans les installations de traitement.

La production de DDGS avec le filtrat ne résout pas complètement le problème des déchets. En cas d'évaporation du filtrat, la distillerie engendre des coûts énergétiques supplémentaires pour l'évaporation. Le produit final - DDGS est en concurrence avec les céréales sur le marché et il est souvent vendu à la perte.

L'inversion de la distillerie vers la production du biogaz permet à une entreprise de refuser à 100% l'utilisation de gaz naturel ou le fioul. Donc, le coût de revient de l'alcool sera réduit.

La vinasse est transformée en biogaz à l’aide de la technologie classique ou de la technologie des digesteurs verticaux.

Optimisation des coûts de production

La Société « Zorg Biogas » possède une certaine expérience de la distillerie de grain de Hincesti (Moldavie), depuis 2013.

La distillerie produit de l'éthanol à partir de céréales et de mélasse. Donc, l'unité de méthanisation a été initialement conçue pour fonctionner avec de la vinasse des grains. Mais en fait, cela utilise les céréales durant une saison et la mélasse durant l’autre.

La distillerie de Hincesti a changé les brûleurs des chaudières DKVR-10 contre les plus modernes.

Unités de méthanisation à Hincesti

Les nouveaux brûleurs permettent aux chaudières de fonctionner au gaz avec différents indices de méthane. La distillerie a complètement abandonnée l'idée d’utiliser le gaz naturel.

Lors de la conception d'une unité de méthanisation, il est nécessaire de prendre en compte les différences entre la mélasse et la vinasse. La mélasse contient des acides à pH=3 et un nombre insuffisant de micronutriments pour construire une cellule bactérienne.

Par conséquent, l'ajout de fumier ou d'additifs chimiques est requis. À Hincesti, l'ajout de fumier de vache de 25 tonnes par jour à 180 tonnes d'eaux usées de distillerie a été utilisé.

En absence de fumier, il serait possible d'utiliser une composition d'oligo-éléments de 2 kg par jour avec le même ensemble d'éléments que dans le fumier.

En cas d'utilisation du mélange de mélasse avec des oligo-éléments, les technologies avec les digesteurs verticaux ou UASB (boues expansées anaérobie) sont mieux adaptées. Contrairement à la mélasse, la vinasse des grains n'est pas adaptée à la production de DDGS. Par conséquent, les unités de méthanisation pour les distilleries de mélasse sont généralement la seule solution possible.

Pour calculer un devis pour une unité de méthanisation, veuillez remplir le questionnaire pour les distilleries.

Installations réalisées dans cette branche de l'industrie

thumbnail-image-72220

Hincesti

Vous cherchez une solution pour votre entreprise ?

Formulaire de contact

Remplissez le formulaire et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

* Champs obligatoires